Cinq grands engagements : le n°2

Engagement n°2

NOURRIR LE SOL POUR NOURRIR LA PLANTE

La désintensification des pratiques est le socle d’une production agricole biologique durable. Le principe de culture de Biobreizh va donc dans le sens de la préservation du sol et du respect des saisons et de la terre.

  • La fertilisation naturelle : Biobreizh interdit l’utilisation des effluents liquides, des fientes et des fumiers de volailles issus d’élevages intensifs, ainsi que des guanos de poissons. Le recours à certains engrais organiques du commerce est autorisé : ceux privilégiant les sources d’origine végétale et ne contenant ni effluents issus d’élevages intensifs, ni farines de viande, ni poudre de sang et d’os, ni farine de poissons. La production de matière organique par les paysans eux-mêmes est encouragée pour favoriser l’autonomie et l’équilibre végétal-animal, ainsi que la sécurité vis-à-vis des intrants. L’usage du cuivre est limité.

  • L’agronomie en lien avec le sol : pour entretenir la fertilité du sol et prévenir les maladies des cultures, les producteurs Biobreizh reviennent à des pratiques extensives. Ils organisent la rotation des cultures autour de quatre familles différentes par parcelle sur 5 ans minimum.

  • L’irrigation sans apports : afin que les éléments nutritifs soient pris dans le sol, l’irrigation des fermes Biobreizh se fait à l’eau claire, sans introduction de fertilisants dans les circuits d’irrigation sous abris.


engagement2

 

> Télécharger la brochure